Cette année encore, grace à vous tous nous avons pu améliorer la vie des habitants du village de Djivente.

Alors un grand Merci a tous nos adhérents et tous ceux qui qui ont contribué, directement ou indirectement, à la réalisation de nos projets.



Difficultés et problèmes urgents : DISTRIBUTION D’ELECTRICITE

  • Absence de distribution en électricité (courant continu) pour alimenter la maternité. Le réseau électrique est à environ 800 mètres. Il existe un groupe électrogène mais l’alimentation en gas-oil pose beaucoup de problèmes (acheminement, consommation gourmande) et qui présente des avaries mécaniques du fait qu’il reste presque tout l’hivernage sans être alimenté faute de moyens.

Notre soutien : juin 2018

Femmes de Partages a financé l'installation de panneaux solaires à cellules photovoltaïques associées à des batteries longues durées.
Cette solution permet une alimentation en électricité d’une manière naturelle, donc pérenne et peu onéreuse la case santé ainsi que deux autres cases annexes et ce 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
L'ensemble des travaux ont été supervisés par notre représentant local Monsieur Blaise Ngandoul.

Voici quelques photos des travaux :



Difficultés et problèmes urgents : LA SECURITE

  • L'école du village se situe en bordure de la route principale et l'air de jeux ne dispose ni de barrière, ni de cloture. Plusieurs accidents sont déjà survenus. Des piquets ont bien été plantés faisant office de cloture, mais ceux-ci disparaissent pour être utilisés à d'autres priorités. De plus l'ecole ne dispose ni de toilette ni d'abris en cas de pluie.

Notre soutien : avril 2019

En étroite collaboration avec notre représentant local, Monsieur Blaise Ngandoul, et avec la participation de Monsieur Lambert MANGA ,Secrétaire de la Case de Santé de Djivente, nous avons pu commencer les travaux de réalisation d'un mur en parpain autour de la case des tous petits. Les enfants pouront ainsi allés et venir en toute sécurité. Un abris ainsi que des toilettes sont aussi au programmes. l'annonce du début des travaux a déclenché dans le village un enthousiassement au point que tous les habitants sont venus prêtés main fortes. Cela montre la dertemination des villageois à vouloir changer les choses.

Photos envoyées pas Monsieur Lambert MANGA (Secrétaire de la Case de Santé de Djivente) :



Difficultés et problèmes urgents : PERSONNEL SANTE

2 matrones, 1 ASC, 2 gardiens travaillent bénévolement. Leurs conditions de travail sont dures : peu de moyens, peu de médicaments, une population en forte demande et en progression démographique, pas de ressource personnelle pour assumer leurs familles. Dans la maternité, certains appareils ne sont plus utilisés, faute de sage-femme. La prise en charge de certains patients ne se fait plus. Une sage-femme avait été engagée par le CPAIM pour 6 mois en 2012. Cela a suscité beaucoup d’espoir mais son départ a anéanti tous les efforts développés et projets envisagés. Elle procédait à la consultation des femmes enceintes, des enfants, et de toute la population en brisant le tabou qu’un homme ne doit pas entrer dans une maternité même pour des soins. Grâce à elle, les dépistages volontaires étaient acceptés par les populations. Elle organisait des sensibilisations sur la santé, la reproduction, sur les IST/ SIDA, le suivi des femmes enceintes, des bébés et des malades dans le village. Cette maternité attirait des femmes venant de partout pour venir faire leurs consultations, surtout prénatales. Aujourd’hui, la maternité est sans matrone, malgré les demandes faites auprès des autorités du pays. La population est dans le désarroi. Quatre gardiens se relayaient au début, mais aujourd’hui sans rémunération, deux ont démissionné. Or dans l’ancienne maternité, du matériel a été volé car laissé sans gardiennage.

Smiley face    Smiley face

Notre futur mission :

Rechercher une sage-femme en remplacement de celle partie en 2012 et trouver un appui financier pour motiver le personnel: matrones, ASC, gardiens.

Nos besoins :

Les besoins en don, frais et coûts constants pour fixer le personnel sont les suivants:

  • Salaire d'un infirmier qualifié : 150 000,00CFA.par mois soit 250,00€.
  • Salaire d'un (e) aide soignant(te) 20 à 30 000,00CFA par mois soit 50,00€.
  • Salaire d’une matrone 30 000,00CFA soit 50,00€.
  • Salaire d’un gardien (x2) 30.000 CFA soit 100,00€.
Soit 450,00€ par mois pour le personnel (5 salariés) affecté à la maternité et la case santé.



Difficultés et problèmes urgents : MEDICAMENTS

la maternité et la case de santé manquent de médicaments pour une prise en charge correcte des femmes enceintes et surtout des nouveaux- nés. Pourtant, la maternité et la case de santé de Djivente ont noué un partenariat qui consiste à mettre leur fond dans le compte du district de santé de Oussouye pour recevoir des médicaments jusqu’à concurrence de la somme déposée. Il est possible d’alimenter par envoi de fonds le compte du district de santé de Oussouye. Cela évite les détournements d’objectifs. Actuellement la caisse de Djivente est en rupture de fonds.

Smiley face

Notre futur mission :

Trouver un partenariat pour un appui constant en médicaments.

Nos besoins :

Liste du matériel dont nous avons constamment besoin :
Tensiomètre, Gants, Fils de suture, Alcool, Coton, Bandes, Compresses

Liste de médications dont nous avons constamment besoin :
Paracétamol, Aspirine, Dakin, Bétadine, Sparadrap, Banéocin pommade, Ferrous (fer), Amoxixilline, Cotrimoxazol, Métronidazol, Zinc, Eau oxygénée, Griséo fulvine

Pathologie à traiter :

Smiley face



Don Ponctuel

Faire un don ponctuel par chèque ou par virement :

Cliquez sur le lien, imprimez, compléter et retournez-nous le formulaire

Don ponctuel par chèque
Don ponctuel par virement

Don Mensuel

Faire un don mensuel :

Il est quelquefois plus facile de donner une plus petite somme tous les mois plutôt qu’une fois par an ! Vous avez donc la possibilité de faire un virement mensuel permanent. Cliquez sur le lien, imprimez, complétez et retournez nous le formulaire, nous ferons parvenir la demande de virement à votre banque.

Formulaire de dons mensuel par virement

Nous vous rappelons que vous bénéficiez de 66% de réduction fiscale dans la limite de 20% du revenu imposable avec la possibilité d'étaler sur 5 ans la réduction d'impôt lorsque ce plafond est atteint. Articles 238 bis et 220 E du Code général des impôts. Une attestation fiscale vous sera remise, sur demande, au plus tard le 31 mars de l’année suivante.